Le Vieux cimetière juif


 

Le Vieux cimetière juif
Le Vieux cimetière juif fondé dans la 1ere moitié du XVeme siecle fait partie, avec la synagogue Vieille-Nouvelle, des plus importants monuments préservés de la Cité juive. La tombe la plus ancienne, celle du rabbin et poete religieux Avigdor Kara, date de 1439. Les inhumations se poursuivirent jusqu’en 1787 et aujourd’hui, on compte pres de 12 000 tombes. Le nombre des inhumés fut certainement plus élevé. Malgré plusieurs élargissements successifs du cimetière, sa surface était toujours insuffisante et on fut obligé de la recouvrir de nouvelles couches de terre. On suppose donc qu’il existe plusieurs couches de sépultures. Les amoncellements des tombeaux sont dus au fait que les pierres plus anciennes furent souvent relevées.

Tombe de rabbi Loew
Le personnage le plus éminent ayant trouvé le repos éternel dans le Vieux cimetière juif est, sans doute, le rabbin Juda Liva ben Betsalel, dit rabbi Loew (décédé en 1609), grand théologien et pédagogue a qui la légende attribue la création de l’etre artificiel, le Golem. Parmi les autres, il faut nommer le maire de la Cité juive, Mordechai Maisel (1601); historien, mathématicien et astronome David Gans (1613), savant typique de la Renaissance; Joseph Salomon Delmedigo, savant et polygraphe (1655) et le rabbin David Oppenheim, collectionneur de manuscrits et de livres imprimés hébraiques (1736).
 
 
 
 
 
 
 
 
Plan du Vieux cimetière juif
Plan du Vieux cimetière juif
1. Avigdor Kara (1439)
2. Samuel Tausk (1724)
3. Moses Lipman Beck (1787)
4. Fragments de tombeaux gothiques, milieu du 14e siecle
5. Zalman Gumperz (1728) et son fils Moses (1742)
6. Mordechai Maisel (1601)
7. Rabbi Loew (1609)
8. Solomon Ephraim Luntschitz (1619)
9. Hendl Bassevi (1628)
10. Aharon Simon Spira (1679)
11. Beer Teller (1687) et son fils Leb Teller (1697)
 

Vieux cimetière juif

 
» CLOSE WINDOW «