LE MUSEE JUIF DE PRAGUE


 

Assainissement du ghetto pragois, 1900
Le Musée juif de Prague fut fondé en 1906 principalement par deux personnalités: l’historien Dr Salomon Hugo Lieben et le Dr Augustin Stein, représentant du mouvement tcheco-juif, par la suite président de la Communauté juive de Prague. Leur intention était d’abord de conserver les oeuvres d’art et objets de valeur, provenant des synagogues pragoises détruites lors de l’assainissement du ghetto de Prague au début du XXeme siecle.
Apres l’occupation de la Boheme et de la Moravie le 15 mars 1939, le Musée fut fermé au public. En 1942, les nazis fonderent le Musée juif central afin d’y rassembler tout les objets d’art issus de toutes les communautés juives et synagogues en Pays tcheques. Ce musée fut créé sur l’initiative de K. Stein qui, avec d’autres collaborateurs, essayait de sauver les monuments juifs menacés de confiscation. Quoique motivés par des intentions différentes de celles de ses auteurs, les nazis accepterent le projet apres de longues négociations.
A. Machek: Porträt des S. J. L. Rapoport, um 1840
A. Machek, Portrait du Rabbin
S. J. L. Rapoport, vers 1840

Apres la Seconde Guerre mondiale, le Musée juif passa sous l’administration du Conseil des Communautés juives de la République tcheque. Sous contrainte en 1950, il devint propriété de l’Etat, dictature communiste depuis 1948. Différentes mesures de restriction limiterent largement les activités de recherche, d’exposition et d’éducation du nouveau Musée juif d’Etat.
La chute du régime communiste survenue en 1989 permit de modifier le statut du Musée. Le 1er octobre 1994, les bâtiments furent restitués a la Communauté juive de Prague et la Fédération des Communautés juives de la République tcheque devint propriétaire des collections. Ce meme jour fut donc fondé l’actuel Musée juif de Prague qui administre l’une des plus riches collections des judaica dans le monde entier. L’unicité de cette collection n’est pas tant due au nombre total des pieces (quelques 40 000 objets et 100 000 livres), mais surtout au fait d’avoir été rassemblée sur un seul territoire, celui de la Boheme et de la Moravie. Dans son ensemble, la collection donne une image complete de la vie et de l’histoire des Juifs de cette région.
Actuellement, le Musée gere les synagogues Maisel, Pinkas, Klausen et Synagogue espagnole, le Vieux cimetiere juif, la Salle des cérémonies de la Confrérie du Dernier Devoir de Prague et le cimetiere juif de Žižkov.
 

 
» CLOSE WINDOW «